Chargement

Toutes les infos construction pour votre future maison

Entrez votre recherche : matériaux, chauffage, isolation
Filtrer par thématique Articles les plus consultés
Un site parrainé par Domexpo logo footer

Normes & Éco-construction

L’isolation phonique, comment ça marche ?

Dans votre maison, une bonne isolation phonique est synonyme de confort, vous protégeant à la fois des nuisances extérieures et des bruits intérieurs.

Votre domicile est plein de vie, tout comme votre voisinage. L’isolation phonique est là pour vous prévenir des gênes que pourraient occasionner les déplacements, vos équipements, ou encore les passages dans votre quartier.

Isoler votre intérieur

Au sein de votre maison, deux sources de bruits : les activités des habitants (mouvements, télévision, voix…), mais aussi les équipements — chaudière, tuyauterie, hotte, et autres. Pour cela, vos constructeurs pensent à tout ! En isolant vos sols et vos plafonds, vous pourrez vous déplacer en toute tranquillité, écouter de la musique ou regarder un film sans déranger, mais également être protégés de l’activité de votre électroménager.

Pour cela, de nombreuses solutions. Au sol, vous pourrez poser de la moquette, ou encore un parquet flottant — des installations qui absorberont et donc atténueront le bruit des pas, mais aussi les impacts (lorsqu’un objet tombe). La pose d’une dalle flottante est également possible : c’est un chantier important à penser en amont, et qui apporte de hautes performances. Vous pouvez opter pour un plafond flottant dans lequel un isolant est intégré. Les matériaux de prédilection ? La laine de verre, la laine de roche ou encore la mousse composite polyuréthane, qui sont de très bons isolants phoniques et thermiques. La mousse présente l’avantage d’être plus légère.

Isoler de l’extérieur

Pour isoler votre maison des bruits extérieurs tels que les voix des passants, les voitures ou encore la circulation aérienne, vos deux alliés seront vos murs et vos fenêtres. Côté murs et cloisons, votre constructeur pourra installer une isolation sur l’ossature métallique et plaque de plâtre (qui pourra être déclinée dans vos plafonds). Une contre-cloison maçonnée peut aussi être posée contre vos murs.

Côté fenêtres, deux points sont essentiels : la menuiserie, qui peut créer des ponts phoniques si elle est usée, mais surtout le vitrage — un double vitrage asymétrique isole d’environ 35 dB, et le vitrage à isolation renforcée atteint à 40 dB. De bonnes fenêtres présentent également l’avantage d’offrir une bonne isolation thermique.

À noter : la Nouvelle Réglementation Acoustique (NRA), qui s’applique à toutes les constructions depuis 1996, donne un cadre légal à l’isolation phonique de votre domicile. Par exemple, vos façades seront isolées au minimum à 30 dB (et peut-être plus, en fonction du niveau de bruit environnant), et les bruits d’équipement limités dans les pièces principales.

Ainsi, votre constructeur a toutes les cartes en main pour vous offrir un confort acoustique optimal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*