Chargement

Toutes les infos construction pour votre future maison

Entrez votre recherche : matériaux, chauffage, isolation
Filtrer par thématique Articles les plus consultés
Un site parrainé par Domexpo
Denis Lancesseur CDP

Domexperts, Normes & Éco-construction

Choisir sa VMC

Installation destinée à renouveler et purifier l’air, la VMC (pour Ventilation Mécanique Contrôlée) existe sous plusieurs formes. Guide pratique pour vous y retrouver.

 

À simple ou à double flux, hygoréglable ou thermodynamique, la VMC permet une bonne ventilation de vos pièces, limitant à la fois la perte de chaleur, l’humidité et les mauvaises odeurs.

La VMC a simple flux, hygrogérable ou non

Cette installation permet d’assurer une circulation de l’air dans un seul sens au sein de l’habitation. En créant une dépression artificielle, l’air humide de la cuisine ou de la salle de bain est aspiré vers l’extérieur, et l’air extérieur est aspiré dans les pièces non humides.

La ventilation est hygrogérable quand elle s’adapte automatiquement au taux d’humidité : au niveau de l’évacuation pour hygro A, et également au niveau des entrées d’air pour hygro B, version actuellement la plus répandue.

La VMC à double flux, thermodynamique ou non

À l’inverse d’une VMC simple, la ventilation à double flux crée un circuit à l’intérieur du bâtiment : l’air est aspiré des pièces humides vers les pièces sèches. Elle devient hygroréglable lorsqu’elle s’adapte automatiquement au taux d’humidité.

Lorsque la VMC est associée à un échangeur thermique qui permet de récupérer une partie de l’énergie perdue lors du renouvellement de l’air, on parle de VMC thermodynamique.

VMC : avantages et inconvénients

Le principal avantage d’une VMC à double flux ? Le système n’a plus d’ouverture sur l’extérieur, ce qui permet à la fois de réduire les nuisances sonores et de limiter l’entrée d’air froid par les bouches d’aération. Avec ce système, plus besoin non plus d’ouvrir les fenêtres des pièces pour aérer, ce qui limite les pertes de chaleur.

Même si à l’heure actuelle la VMC double flux est plus couteuse à installer que la ventilation classique, c’est une solution qui peut se révéler économique sur le long terme.

La VMC à double flux doit respecter certaines contraintes constructives, et les professionnels restent à votre écoute pour vous guider dans votre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*